Un prototype d’Androphone Intel sur GLBenchmark

Intel avait annoncé arriver sur le marché des Androphones durant l’année 2012 avec ses SoC Medfield, mais une question se posait, quel niveau de performances leurs Atom allaient-ils nous offrir sous Android.

Car Android est à l’origine un système développé pour CPU Arm alors qu’un Atom possède un CPU x86 (cela nécessite donc une version du système différente)

La plate-forme de référence Medfield

Contrairement aux constructeurs implémentant de l’Arm, qui multiplient les coeurs depuis l’année dernière, Intel propose ici un processeur simple coeur qui d’après les données récoltées par GLBenchmark atteint la fréquence vertigineuse de 2Ghz avec une fréquence minimum de 600Mhz (durant le test, il se peut donc que la fréquence de repos soit bien plus basse, et on l’espère pour l’autonomie).

 

La plate-forme testée tourne sur Android 4.0.4 et est équipée d’un écran proposant une résolution de 1280*720. Pour pousser les pixels sur cet écran, la partie graphique est tenue par un SGX544MP de chez Imagination Technologies (auteur des GPU équipant les SGS, iPad2, iPad3, PsVita etc…). Aucune information cependant sur le nombre de coeurs graphiques, à la vue des résultats, je penche pour 2.

Voici donc les résultats, que l’on va comparer au HTC One X (bien que le Huawei Quad lui est globalement supérieur, mais ses résultats ne sont pas ceux d’un appareil final).

  • Sur Egypt Offscreen 720p : l’Intel obtient 82fps contre 63.4fps sur le One X. C’est donc un très bon score pour l’Intel.
  • Sur Egypt Standard : 33.1Fps pour l’Intel, 48.6fps pour le One X. Score relativement étrange du fait du score précédent en offscreen. Possible problème de drivers (comme cela arrive souvent sur les prototypes), sachant que les 2 appareils possèdent la même résolution.
  • Sur Pro Offscreen 720p : l’Intel culmine à 145.2fps (dépassant du coup le Huawei Quad) et le One X « peine » à 86.1fps. Encore un score impressionant de l’Intel
  • Sur Pro Standard : la tendance s’inverse de nouveau avec 47.7fps (intel) et 54.4fps (One X).

Un point notable est le fait que le GPU choisi par Intel permet l’utilisation du mode High sur GLBenchmark (ce que ne permet pas le Tegra 3 d’après les tests). Ce mode High utilise des « effets » pour améliorer l’image (tel que l’Anti-Aliasing Multi-Sample), ce mode est bien évidemment plus consommateur.

C’est donc des performances graphiques haut de gamme qui nous attendent sur le Medfield. On espère simplement que l’autonomie sera au rendez-vous, que les performances CPU seront, elles aussi du même niveau que les performances GPU, et surtout qu’Intel ne tarde pas trop à arriver avec ses premiers modèles.

Pour vous donner une idée des performances d’un autre Medfield (celui-ci est cadencé à 1,6Ghz et avec un SGX540), direction Anandtech